Avis des lecteurs – L’homme paradoxal

-J’ai lu ton livre d’un trait – toujours inimitable, de la gaieté, un rythme très rapide, on est pris dès la première page. Cette fois-ci, c’est tout en sensualité de bon goût, tout à l’opposé de Houellebecq. Merci encore pour ta référence à Graines de Paix. Monsieur Sefer, le libraire,… même mon niveau d’hébreu balbutiant a capté ce jeu de mots. Sans parler de Balagane, la pagaille si je ne me trompe …. Delia

-J’ai bien aimé ces portraits de femmes et surtout de cet Homme paradoxal dans lequel je pense plus d’un homme pourra se reconnaître. J’attends déjà votre prochain roman avec grande impatience! Yvette

-Avant de commencer la lecture de votre nouveau roman L’homme paradoxal je me suis préparée comme d’habitude à faire un beau voyage et je puis vous dire que j’ai été enchantée de vous lire. Vos livres sont très vivants et j’aime suivre vos personnages dans leurs lointains voyages. Murielle

-Tu as vraiment une imagination très fertile. J’ai beaucoup aimé lire ton livre et jai été ravi de voyager à Malte, au Sud du Maghreb où j’ai savouré la pastilla et visité le marché aux chameaux, à Singapour avec toutes ses odeurs et sa multitude de gens. J’ai même pu connaître un petit coin de Suisse Romande etc. J’ai apprécié ton livre énormément et je t ‘ en remercie et te félicite. Bravo et continue ta marche. Meyer

-J’ai dévoré ton livre dans la journée même…..je l’ai d’autant plus apprécié que “L’homme paradoxal” m’a fait pensé à un ami virtuel qui a l’air de vivre quelque chose de très semblable… J’ai trouvé la coïncidence tout-à-fait étonnante… Merci pour tout. Edith

-On ressent bien le coté paradoxal de cet homme, un tel silence, une telle introversion et un tel succès auprès des femmes ! Il incarne et réalise le fantasme le plus inavoué de beaucoup d’hommes, celui de posséder un harem, et tout cela, sans aucun effort de sa part…à en faire pâlir de jalousie le plus audacieux des play-boys…C’est un livre plein d’amour et plein d’humanité, qui nous fait voyager à travers le monde. Un véritable plaisir ! Michel

-Je viens juste de finir l’homme paradoxal. Il m’a permis de me laisser partir dans l’imaginaire très proche d’une réalité émotionnelle qui me parle. J’ai aimé la muette à la voix si recherchée, le monde chaleureux de Rubis. Ysatis, le sens de ce prénom sa résonance et la proximité que tu as avec ce personnage. Ses inventions sont fabuleuses. Merci de d’être se que tu as choisi d’ETRE. Isabelle