Avis des lecteurs : De vous à moi

-J’ai tout lu cet après-midi au jardin!!!!!!!
Félicitations pour ton imagination incroyablement débordante, la richesse du vocabulaire, de la syntaxe qui nous fait lire si facilement et avancer qu’on le veuille ou non, tirés en avant encore et encore…. Mais je ne t’apprends rien car tu as dû entendre ces remarques déjà de multiples fois!
Ton style délié est ultra-plaisant et j’ai dévoré “De vous à moi” en peu de temps.
Permets-moi de te dire que je suis surprise de tant de sensualité, de stimulation érotique et amoureuse, bref je trouve que ton livre est une sorte de “livre érotique”, que tu l’aies voulu ou non. C’est fictif bien sûr, mais aussi un appel, une suite de pensées réactivées d’un mois à l’autre.
J’ai bp aimé les en-têtes: Cher(chère) Inconnue, confidente, vierge sceptique, girouette, vagabonde, fugueuse, écervelée, promise, etc pour n’en citer que qques-unes.
Ton livre est super original, il ne ressemble en rien aux autres que tu as faits auparavant. Tes lecteurs fidèles t’ont-ils fait leurs commentaires? Que tu m’en relates m’intéresserait. Tu as une “plume” unique ,c’est certain. Béatrice

-J’ai passé une nuit blanche, à cause de vous! Si votre personnage, Léo était en face de moi, je lui aurais tordu le coup. J’ai détesté la manière dont il se comporte et toutes ses pensées sexistes. Mais, rassurez-vous, Emilie, j’ai adoré votre roman! Anne-Marie

-C’est la première fois qu’il n’y a qu’un seul personnage dans votre dernier roman. Très bien construit, bravo! Toutefois, c’est un homme que je ne rêve pas de rencontrer, bien au contraire: à éviter! Merci pour ce moment de lecture. Claire-Sophie

-“De vous à moi” est vraiment différent des autres livres. J’ai adoré! D’ailleurs, on ne peut pas dire que je l’ai lu, je l’ai dévoré! J’ai rencontré différents hommes qui ressemblaient étrangement à vôtre Léo. Ils sont habités par un vent de folie, destructeur. Ils n’ont rien de bien concret à offrir à une femme, sinon que leurs turpitudes. Faut consulter d’urgence, mes chers amis du sexe masculin! Anne-Catherine

-J’ai lu tous vos livres. Comment en aurait été autrement? J’adore… Et je constate que c’est la troisième fois que vous vous mettez dans la peau d’un homme. Dans “L’homme paradoxal”, vous étiez Ysatis, dans “Une parcelle d’infinitude”, vous étiez Pablo, et dans “De vous à moi”, vous voilà dans la peau de Léo. Ce doit être compliqué il me semble, mais vous, vous réussissez cet exploit d’une manière si aisée, si naturelle. Patrick